Encore un jour banane pour le poisson-rêve

 

Basée sur la nouvelle de J. D. Salinger, l’exposition « Encore un jour banane pour le poisson-rêve » vous attend au Palais de Tokyo.

 

Ce court récit tourne autour du personnage de M. Seymour Glass, un homme récemment revenu de la guerre qui est instable psychologiquement. Ce personnage étrange préfère la compagnie d’une petite fille plutôt que celle des adultes. Il partage avec elle un monde imaginaire dans lequel vit le « banafish ». Cette créature est un poisson gourmand avec une vie tragique. Pris d’appétit, le poisson ne peut sortir des grottes à bananes où se trouve son aliment de base et connaît une fin dramatique.

Ce conte loufoque fait office de prologue pour cette exposition fascinante et troublante.

 

Entre rêve et cauchemar, souvenir et imaginaire, vous voilà projeté dans une interprétation de 20 artistes internationaux sur la question de l’enfance.

La vision de l’enfance est rarement douce. Les productions associent souvent cette période de la vie à l’abandon et à la terreur. Les atmosphères des différentes pièces vous confrontent à des univers multiples qui questionnent et abordent les angoisses des rites de passage vers la vie d’adulte.

La scénographie a été réalisée par l’artiste et réalisateur Clément Cogitore avec Laure Pichat en collaboration avec des artisans d’art. De ce travail commun se dégage la force émotionnelle de l’exposition.
Il est certain que les différents niveaux de lecture des œuvres vous plongent dans des sensations étranges. Chacun retire quelque chose de cette confrontation à l’étrange et au rêve.

 

Avez-vous l’envie et le courage d’affronter vos peurs d’enfance ?
Rendez-vous jusqu’au 9 septembre 2018 au Palais de Tokyo.

 

Rejoignez nous sur notre compte Instagram  « myarchibat » pour découvrir d’autres expositions.

 

Cyrielle Joly – Architecte DE – Consultante à ArchiBat RH