L’exposition 1, 2, 3 Data

Dans une ancienne sous station électrique conçue en 1910 par l’architecte Paul Friesé se tient la fondation du groupe EDF qui participe à travers sa dimension culturelle aux débats de l’évolution de notre société. L’exposition « 1, 2, 3 data » interroge la production de données numériques qui est un phénomène marquant de notre époque. Les œuvres proposées se situent souvent à la frontière de la science, de l’art et du design.

 

Les données numériques utilisées comme matières premières des œuvres mettent en lumière des phénomènes qui nous sont parfois invisibles à l’œil nu. Nous sommes par exemple environnés d’ondes de toutes sortes (radio, électromagnétique, etc.) que Richard Vijgen utilise dans le cadre de l’installation « The Architecture of Radio », créant ainsi un paysage sensible en perpétuel mouvement. Cette circulation des données met en valeur un côté graphique captivant, mais pointe également une face assez effrayante si l’on pense à leurs effets sur notre corps et notre environnement.

 

Vous possédez peut-être un ou plusieurs comptes liés à des réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Snapchat… Vous avez rempli différentes informations personnelles sur ces comptes, mais seriez vous prêt à jouer vos données dans le casino « Las Datas » ? Le fait de marchander ses données personnelles en met plus d’un mal à l’aise et prouve ainsi leur valeur.

 

On peut constater également que le design parvient à rendre compte de certaines facettes de notre société. Ainsi, dans le projet Data Cuisine (design culinaire de données), les matières alimentaires sont utilisées pour la représentation de données dans le cadre des ateliers de cuisine (workshops). L’objectif premier est d’élargir le vocabulaire plastique de représentation des données tout en provoquant de nouvelles formes d’expériences gastronomiques.

 

Bien que gratuite, cette exposition est très qualitative, car elle regroupe pour la première fois en France, une quarantaine de data designers. La data comme matériel de création s’avère être une ressource inépuisable qui peut avoir des représentations spectaculaires et poétiques. L’exposition rend notre data accessible à travers ces pratiques innovantes qui sont encore trop confidentielles.

 

Je vous invite vivement à vous rendre à la fondation du Groupe EDF jusqu’au 6 octobre pour vous rendre compte par vous-même de ce que dit votre data et de ce qu’elle peut devenir.

 

Cyrielle Joly
Consultante RH


Suivez notre compte Instagram  « myarchibat » pour découvrir de nouvelles expériences artistiques et architecturales !