Management pyramidal versus Management transversal : évolution de l’organisation des entreprises

management transversal

Depuis les années 80, une nouvelle forme de management émerge aux sein des entreprises : le management transversal. Pour s’adapter à une plus forte concurrence liée à la mondialisation, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à chercher à sortir du modèle d’organisation traditionnel. Décodage des facteurs de cette évolution.

Le management pyramidal : un système de plus en plus critiqué

Le management pyramidal est un système d’organisation hiérarchique. Ce système fonctionne sur un mode décisionnel « top-down », sur la base d’échelons hiérarchiques strictement déterminés. Le manager dispose d’une autorité directe sur une équipe et a le monopole de la définition des missions et objectifs de ses membres. Il est en charge de la fourniture des moyens, de l’évaluation des performances et a une influence décisive sur la rémunération et l’évolution professionnelle de ses subordonnés.

Ce système d’organisation fait l’objet depuis quelques années de nombreuses critiques. Il est considéré comme trop rigide dans un monde où la mobilité professionnelle et l’innovation sont désormais les moteurs de l’entreprise. Le processus décisionnel est ralenti du fait des trop nombreux échelons hiérarchiques, alors qu’il est désormais nécessaire d’être hyper réactif pour faire face à la concurrence. Le management pyramidal tend également à favoriser la déresponsabilisation et à brider l’autonomie des employés. Il se révèle ainsi contre productif, car il ne favorise pas l’innovation.

Bousculer l’organisation traditionnelle de l’entreprise : le management transversal

Dans le cadre du système de management transversal, la structure hiérarchique subsiste mais le manager est chargé d’assurer une plus forte autonomie de ses subordonnés et se rendre plus accessible à leur égard. C’est un système basé sur la confiance et la communication. Le manager, assimilé à un chef de projet, doit permettre une prise d’initiative accrue des membres de son équipe afin de faciliter l’innovation. Son rôle principal est la coordination de l’équipe. Le circuit des décisions est simplifié par une structure hiérarchique plus horizontale, afin de faciliter la réactivité et introduire l’idée d’une responsabilité plus collective. Le modèle transversal promeut le dialogue entre les services et au sein des équipes en favorisant le décloisonnement de ceux-ci. Cela peut prendre la forme de groupe de travail intégrant plusieurs services et métiers, ou en terme d’organisation physique de la mise en place d’open space.

Le système d’organisation transversal a contribué à la création de nouveaux outils, tels que les plateformes participatives via l’intranet, afin de permettre la mise en commun des informations, des ressources, des compétences et des idées à travers les différents services. En matière de recrutement, l’évolution du management s’est également accompagnée d’un changement des profils recherchés. On recherche désormais davantage des profils de plus en plus atypiques, pluridisciplinaires et polyvalents.

Le modèle d’entreprise le plus avancé en matière de management transversal est la start-up. On parle même d’esprit start-up. La start-up mise sur la convivialité pour booster la motivation des salariés et leur capacité d’entreprendre. Elle promeut également le « team building » afin d’instaurer un esprit d’équipe et mettre en œuvre une organisation plus égalitaire.

 

Et vous, avez-vous observé une évolution du management au sein de votre entreprise ? Percevez-vous positivement cette évolution ?