Portrait de Thomas Massé : dirigeant associé de l’agence Hintegra

hintegra, thomas massé

Thomas MasséThomas Massé, dirigeant associé de l’agence Hintegra, accompagne les enseignes dans leurs implantations en France et en Europe.

Immersion italienne

Dès le début de ses études d’architecture à l’école de Rennes, le professeur Paul Gresham et son approche anglo-saxonne sur les lieux, la lumière et la matérialité interpellent Thomas Massé. A l’école il se rapproche des groupes d’étudiants en échange Erasmus  et se lie particulièrement d’amitié avec les italiens. En quatrième année d’études, porté par la volonté de se former auprès de l’architecte Cristiano Toraldo Di Francia – un des fondateurs de «Superstudio» -, il déménage à Ascoli Piceno. S’interdisant sur place tout contact avec ses compatriotes français, il s’immerge dans le mode de vie local, apprend l’italien, et découvre les joies de la mobilité. Son intégration lui réussira professionnellement : quelques années plus tard, après avoir monté une société unipersonnelle d’architecture à Paris, il s’associe à un maître d’œuvre italien pour créer une agence de conseil en architecture commerciale : Hintegra. Mais comment, à moins de trente ans, alors qu’il obtient son diplôme en pleine crise économique, en est-il arrivé à constituer deux entreprises entre la France et l’Italie ?

Premier poste en Retail

Entre 2008 et 2010, il multiplie les postes de collaborateur et chef de projet en agences d’architecture entre Rennes et Paris. Une offre publiée en ligne par Fashionjob le fera accéder à un poste de responsable concept store France-Italie chez Maisons du monde. Il participe au développement de la marque pendant cinq ans entre la France, l’Italie, la Suisse, l’Allemagne et l’Espagne. Sa première année, encadré par un expert technique l’a réellement formé : «En 12 mois avec lui, j’avais rattrapé tout ce qu’on n’apprend pas à l’école au niveau technique. » Entre deux frontières en permanence, il découvre des cultures, des modes de négociations, constitue un réseau, visite les salons dédiés au Retail et s’épanouit dans un secteur qui lui était jusqu’alors inconnu. Pour lui, dans ce monde, « il y a de la place pour tout type de profil, y compris les architectes ! Et on ne l’apprend pas à l’école !… ». En réalité, devenir architecte n’a jamais été son rêve. Bien qu’il décrive son activité Retail comme n’étant « pas la plus noble du métier », Thomas Massé s’est positionné stratégiquement dans un marché internationalisé en pleine évolution : « J’ai vu qu’il y avait un vrai business à l’international…  »

Aujourd’hui il crée des emplois et du chiffre d’affaire à la hauteur de ses espérances. Pour les années à venir, sa société franco-italienne Hintegra continuera d’accompagner les enseignes françaises pour leurs implantations en Europe et aidera les enseignes étrangères à s’installer en France. Un bel avenir pour Thomas Massé

Portrait réalisé par Laura Rosenbaum, architecte DEHMONP, 3ème année de thèse de sociologie sous la direction de Guy Tapie, laboratoire PAVE, ensapBx, associé au Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux.