Quand la tradition inspire le design

Pratique récurrente comme dans de nombreux pays, prendre le thé est une coutume qui tient une place centrale au Japon. C’est pourquoi le designer Tokujin Yoshioka s’est penché sur ce versant de la culture du pays du soleil levant. En effet, au travers d’un prisme contemporain, l’artiste a réinterprété le principe de la cérémonie du thé Japonais.

C’est grâce à une installation assez singulière mais néanmoins très esthétique que Yoshioka retrace les origines de cette coutume, en utilisant un matériau simple : le verre. Cette maison de thé transparente offre l’opportunité aux badauds et touristes de s’imprégner un peu de plus de la culture nippone et de ressentir l’essence de son histoire.

Sur la scène internationale, le Japon est connu pour ses inventions futuristes et ses avancées technologiques, cependant, l’artiste souhaitait mettre en lumière l’aspect traditionnel qui est toujours fortement présent dans la culture nippone et aborder l’immuabilité des traditions et de l’histoire par le biais du design.

La conception translucide de cette maison de thé semble également satisfaire le coté voyeuriste de notre époque puisque nous partageons, à tout va, tous les petits événements de notre vie. Par cette transparence, le cérémonial du thé se donne en spectacle et entre en résonnance avec la surconsommation de médias, propre à notre ère.

Ce projet n’est pas tout jeune, cela fait maintenant deux ans qu’il est installé à Kyoto, et après avoir accueilli des centaines de touristes, aussi bien nationaux qu’internationaux, la maison de thé a clos ses portes le 10 septembre … Pour finalement s’embarquer dans un tour du pays durant les mois qui suivent !