C’est l’agence d’architecture Zaha Hadid Architects qui réalisera la nouvelle salle de concert philharmonique Sverdlovsk en Russie à Ekaterinbourg. ZHA a remporté ce projet devant 46 autres équipes internationales dans le cadre d’un concours organisé par le ministère de la Construction et du Développement des infrastructures de la région de Sverdlovsk avec l’aide de la fondation de bienfaisance pour le soutien de l’Orchestre philharmonique de l’Oural.

Un riche mélange de cultures, de talents, d’industries orientales et occidentales, compose Ekaterinbourg, ville stratégique de l’Oural qui abrite un orchestre philharmonique qui s’est déjà produit dans plus de 20 pays.

Pour la conception de cette nouvelle salle, ZHA a souhaité « répercuté les aspects physiques des ondes sonores » afin de créer un lieu qui réponde aux aspirations de l’orchestre. La proposition de ZHA est basée sur les « propriétés de la résonance du son créant des vibrations dans une surface lisse et continue ». Ce qui se traduit par un auditorium suspendu semblant flotter au dessus de l’esplanade d’entrée, créant un grand auvent.

La salle de concert principale offrira quelques 1600 places et une salle de musique de chambre pourra accueillir près de 400 personnes, niché au coeur de la verrière suspendue. Pour parachever cette réalisation, un cortège d’espaces publics interconnectés se poursuit sous la forme d’un toit terrasse offrant une vue imprenable sur l’église de la ville.

Cette nouvelle salle de concert prendra place entre les bâtiments patrimoniaux existants et les jardins Weiner. Elle sera reliée au paysage environnant par une façade en verre s’ouvrant sur un amphithéâtre rénové pour les représentations estivales de plein air. Dans le cadre du projet, la salle de concert existante sera préservée et rénovée et fera partie intégrante de la nouvelle installation.

« La Russie a exercé une influence déterminante sur le travail de création de Zaha Hadid Architects. Dès le début de sa carrière, Zaha a été attirée par l’avant-garde russe qui a conçu les espaces publics comme des condenseurs urbains catalysant des activités destinées à enrichir la créativité, et la communauté permettant à l’espace lui-même d’améliorer notre compréhension et notre bien-être. » exprime Christos Passas, directeur de projet, Zaha Hadid Architects.